Pourquoi aller voir un psy ?

Tu devrais aller voir quelqu’un….

Jeune, très jeune, je savais déjà très bien que je n’allais pas bien. Et il y a beaucoup de choses que j’étais prête à faire, pour aller mieux.

J’étais prête à lire tous les livres qui pouvaient m’apporter une miette d’informations sur ce qui m’arrivait ou comment progresser. J’étais prête à déménager à des milliers de kilomètres de ma famille d’origine pour pouvoir me sentir en sécurité. Prête à passer beaucoup de temps, et si besoin d’argent, pour aller mieux.

Il y a juste une seule chose que je ne voulais absolument pas faire: aller voir un ou une psy. C’était hors de question. Rien que l’idée me faisait me recroqueviller dans un coin. C’était viscéralement, absolument non.

Lire la suite « Pourquoi aller voir un psy ? »

Le perfectionnisme est vraiment un défaut

La fausse qualité

Lorsque j’ai préparé mes entretiens de recrutement, il y a très longtemps, on m’a conseillé de préparer mes réponses à la question: « Quel est votre principal défaut? ».

C’est une question piège: il est en réalité hors de question de vraiment étaler ses défauts devant un recruteur. On m’a conseillé de dire plutôt que je suis perfectionniste; le futur employeur est censé penser que mon travail sera de qualité.

En fait, c’est dommage qu’on ne m’ait jamais posé la question en entretien: j’aurais pu répondre que j’étais perfectionniste avec la plus grande sincérité.

Par contre, il est très très clair pour moi que le perfectionnisme est un vrai défaut, et qu’à lui tout seul, il peut produire de très mauvais résultats, voire pas de résultat du tout.

Lire la suite « Le perfectionnisme est vraiment un défaut »

Nos limites

Notre limite physique, c’est notre peau: d’abord, elle nous protège des agressions extérieures. Elle nous contient aussi, sans quoi il nous arriverait des choses pas marrantes puisque nous sommes surtout liquides…

Malgré cette double protection, la peau n’est pas étanche et c’est très bien: elle laisse passer les bonnes choses, comme l’air (oui, nous respirons aussi avec notre peau, dans les deux sens). Même si parfois elle nous irrite, nous gratte, ou boutonne, nous devons une fière chandelle à notre peau.

Sur le plan psychologique, nous avons aussi des limites, même si elles ne se voient pas à l’oeil nu. Comme la peau, ces limites nous permettent de ne pas répandre nos émotions à l’extérieur lorsque cela n’est pas souhaitable. Et elles nous protégent des émotions, des désirs, et parfois de la violence psychologique des autres. Comme notre peau, elles sont capables de laisser passer les bonnes choses, l’amour ou l’empathie par exemple.

Lire la suite « Nos limites »

Le livre du lacher prise

Vaincre la codépendance, de Melodie Beattie, est un livre qui s’adresse à ceux et celles qui se retrouvent dans une relation avec une personne dépendante à une substance ou une activité. Plus largement c’est aussi une mine d’informations pour ceux parmi nous qui ont besoin d’apprendre à lacher prise.

J’ai compris assez tôt que j’avais besoin d’aide. Mais il y avait deux choses que je ne voulais absolument pas faire, et je pense ne pas être la seule:

  1. aller parler à quelqu’un, et
  2. plonger dans mon passé.

Bien sûr, c’est exactement ce que je devais faire. Mais j’avais besoin de temps avant d’y arriver. Dans l’intervalle, il m’était possible de lire de psychologie et de développement personnel, qui ont deux avantages:

Lire la suite « Le livre du lacher prise »

L’estime de soi ou la conquête du graal

Je sais très bien pourquoi j’ai commencé un travail sur moi. Un jour j’ai pensé très clairement: « Si je ne vais pas chercher de l’aide maintenant, je vais crever ».

Avec le recul, je pense que j’avais raison. Ce n’était pas une exagération.

Je ne parvenais pas à mettre des mots sur mon malaise, pourquoi je me sentais si mal. Tout était confus et nébuleux. Au fur et à mesure de mon travail sur moi, j’ai compris que mes problèmes étaient plus sérieux que ce que je croyais au départ.

C’était bien, cette ignorance; sans elle je me serais découragée avant d’avoir commencé.

Lire la suite « L’estime de soi ou la conquête du graal »

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑